TERRITOIRE INTIME

Un territoire, tout comme un savoir, c’est le résultat d’une expérience. Au début, on ne sait pas. On n’a pas de territoire. Grâce à l’expérience des choses et des contenus, on va poser des jalons, et ces jalons marquent déjà des frontières : ils rythment la constitution d’un territoire. C’est l’émergence de nos matières d’expression (c’est-à-dire de nos qualités propres) qui va définir notre territoire.Gilles Deleuze

vendredi 6 octobre 2017

Jean de Manduel, Capitaliste Marseillais au XIIIème s. ECRI013


"Au treizième siècle, Marseille se gère en république indépendante. Elle est une des principales puissances de la Méditerranée, très enrichie par les Croisades. C'est le temps de son "Fatz", le temps de sa gloire ; l'époque où nait un nouveau système économique : le capitalisme.
Jean de Manduel, après une adolescence insouciante, va rapidement devenir un des plus importants manieurs de monnaies de son époque. Ses opérations commerciales et financières s'étendent de la Palestine à l'Angleterre. Mais Charles d'Anjou, frère du futur Saint-Louis, devient Comte de Provence et menace l'indépendance des marseillais.
Jean de Manduel entre alors en résistance, suivi par sa bande des Accoules et bon nombre de citoyens. au non d ela liberté, il ira, l'an 1263, jusqu'à fomenter un complot impliquant une centaine de conjurés... Marseille ne deviendra française que deux cents ans plus tard, en 1482. "

Jacques Dalmon

Né à Montauban, Jacques Dalmon fait ses études à Toulouse. A sa sortie des Beaux-Arts, il hésite entre le journalisme et la peinture, avant de se consacrer à l'architecture. Toutefois, il n'abandonne pas l'écriture. Après avoir séjourné dans les Alpes, en Corse et dans les Maures, il partage désormais sont temps entre Provence et Gascogne.


Disponible sur la librairie en ligne de la FNAC
https://livre.fnac.com/a11032045/Jacques-Dalmon-Jean-de-Manduel

mardi 18 juillet 2017

Dessiner l'Utopie et la voir naître !


https://kaime-bd2017.blogspot.fr/2017/08/a-commander.html



Une histoire étonnante qui se déroule dans les environs du Jabron...

Le monde civilisé, technologique, démocratique occidental s’est effondré. Les populations des grandes villes des anciens pays, après un exode de plusieurs décennies vers les bunkers de New Groënland, vivent sous la coupe de régimes militaires tyranniques.
Le reste des territoires abandonné à son sort, est revenu à l’état sauvage. Mais pour nourrir les citadins, il est impératif de retrouver des manières naturelles de cultiver. Des paysans éclaireurs sont délégués pour redécouvrir ces méthodes.


Kaimé • Franck Sinesi
"Il y a 10 ans, nous avons décidé, avec mon épouse, de quitter l’urbanisation galopante du pourtour de la Méditerranée, afin de vivre loin de son tumulte. Nous avons choisi « Les vallées de la Drôme Provençale », pour leur beauté sauvage et leurs saisons plus marquées. L’enchantement des lieux, m’a re-connecté à mon rêve d’adolescence : « créer des bandes dessinées » …
Et voilà… 2017. 52 ans. Mon rêve d’ado devient réalité ! 
Ce que j’imagine, dans mon « projet-rêve », c’est de voir un jour, l’installation de familles, de jeunes, dans ces montagnes qui permettent une autre approche de la Vie… De voir naître ce que je dessine : une reconnexion profonde avec la Nature. 
Puis, dans un deuxième temps, de dessiner ce que sera devenue ma version de l’utopie..."






Disponible à la FNAC

Liberté-Egalité-Fraternité... Diversité : "Paradis Social Terrestre" !

Temps Mort ! un essai sur les "valeurs" actuelles de notre société.

D'un côté, un capitalisme on ne peut plus triomphant et désormais planétaire, avec des riches toujours plus riches... D'un autre côté, une idéologie des valeurs qui se porte elle aussi à merveille, prenant même depuis que la Diversité est venue s'ajouter au déjà célèbre Liberté-Egalité-Fraternité quelque allure de sacro-sainte religion... Et au milieu de tout ça des gens, de simples petites gens en pleine déconfiture idéologique, ne sachant même plus distinguer la Gauche de la Droite, l'homme de la femme, ou la personne de l'animal...  
Chercher l'erreur, trouver le hic, quel est le lien entre tout ça ? Peut-être dans le fait que l'on n'a pas su, ou voulu, établir de lien justement entre ces deux entités prétendument antinomiques, inconciliables : de la très belle morale sociale d'un côté – les fameuses valeurs donc – et le grand capital de l'autre. Pour que naisse et que se développe la société de consommation, il fallut créer l'image d'un paradis social terrestre ; pour suivre la logique de ces mêmes valeurs, il fallut s'engager avec elles dans une sorte de fuite en avant qui écarte du bon sens et des équilibres naturels ; et cette mise en scène, cette célébration presque incantatoire qui est faite aujourd'hui de ces mêmes valeurs sert en fait d'écran de fumée à la seule vraie différence entre tous, celle économique, et qui elle se creuse bien sûr ! Voilà tout le propos de ce texte : montrer que libéralisme économique d'un côté et discours à propos des valeurs de l'autre sont en fait les deux aspects, les deux visages d'une même politique, celle au service du très grand capital qui pour avancer, prospérer, à absolument besoin de jouer des deux : un coup un, un coup l'autre, du rêve et de la réalité...

Jean Marc Mariottini est docteur en « sociologie et ethnologie des sociétés méditerranéennes », avec une activité professionnelle qui aura été toute entière consacrée au terrain, à l'enquête de terrain. Les récentes dérives idéologiques de la modernité l'invitent cependant à quelques brèves incursions sur le terrain ô combien plus glissant celui-là de la question de société, qu'il aborde sur le ton résolument léger du conte philosophique, sociologique, et selon une approche qu'il veut surtout critique, libre et indépendante, c'est-à-dire à l'écart des façons de penser dominantes, partisanes. Après avoir abordé le thème de l'égalité dans le rapport homme-femme (L'équilibre des sexes), il élargit cette fois son propos aux « valeurs » en général pour se demander si cette idéologie, ô combien dominante aujourd'hui – une nouvelle religion ? –, ne cacherait quand même pas des intérêts autrement plus sonnants et trébuchants que le simple bonheur de l'humanité. Et si les chantres des valeurs travaillaient en fait, objectivement, pour les multinationales ?...

Disponible auprès de l'auteur


Disponible sur la librairie en ligne de la FNAC
https://livre.fnac.com/a11083384/Jean-Marc-Mariottini-Temps-mort#int=NonApplicable|11083384|NonApplicable|L1


samedi 10 juin 2017

"Tous au Buëch", carnet vidéo.

Le projet transversal "Tous au Buëch" a été réalisé tout au long de l'année au Lycée Professionnel Mendès France de Veynes sous l'impulsion de Gisèle Chautant, professeur de Français-Histoire. Construction d'un Rafyocyclé avec l'Association Plaine, l'exposition d'œuvres à base de bouteilles plastiques, le spectacle "A vous de Purger", mis en scène par Cécile Brochoire de la Cie Chabraque et la réalisation d'un carnet vidéo.



"A vous de purger" par les élèves du Lycée Pro de Veynes"

Les Ecriculteurs ont suivi le déroulement du projet depuis le début de l"année. Après la participation du Lycée à la grande fête "Rafyocyclé" à la Germanettte de Serres, voici le carnet-video témoigant de l'aventure : "Tous au Buëch" !



lundi 15 mai 2017

L'histoire d'un parcours pas commun



Notre rencontre avec Patricia sera prolongée dans le temps cette année.

Nous recueillerons ses souvenirs d'enfance en Poitou, ses recettes de cuisine, ses impressions de jeunesse et son combat contre l'adversité d'aujourd'hui, contre l'isolement et ses espoirs pour l'avenir.

A la suite d'une série d'entretien cet été, un livre verra le jour : "Poitevine !"

jeudi 13 avril 2017

Autre sortie pour l'été.


Premier crayonné d'un album de BD en cours de prodcution.
Une histoire concocté par Franck Sinési qui vit dans la vallée du Jabron...


et encore...


Maquette en cours, livre à venir de poésies, textes de chanson, pensées... par Thomas Hautmallet.

Bientôt chez vous...


Patricia Olivier vit à Aspres-sur-Buëch, dans les Pays du Buëch, Hautes-Alpes. Elle a animé « l’Atelier des Mots » au Centre Social du Haut-Buëch de 2007 à 2012. (Lauréat Fondation SNCF, lutte contre l’illétrisme). Après « Le scaphandrier de l’encrier » paru en 2013, c’est son deuxième recueil de textes courts.

mardi 28 février 2017

"L'Equilibre des Sexes", J-M. Mariottini. ECRI07



L'équilibre (fragile !) des sexes. Un essai ethno-philosophique à lire absolument !
" Savoir où l'on met les pieds et les y mettre en toute connaissance de cause. On nous parle d'égalité des sexes comme si l'homme et la femme étaient de race, de religion ou de nationalité différentes, c'est-à-dire comme s'ils étaient des individus n'ayant rien d'autre à partager que le simple fait d'être membres d'une même société et qui, à ce titre et à juste titre, devraient donc être considérés également. Mais ce n'est pas le cas... Qu'ils deviennent en effet père et mère, et cet homme et cette femme vont avoir tout de suite autre chose en commun : un enfant. Et c'est bien ce qui fait toute la différence et toute la question : comment en effet partager cet enfant ? Or, très étrangement, voilà une question qui a toujours été largement occultée dans le débat qui agite les esprits à propos de la relation homme-femme, de leur égalité, leur parité... à se demander même comment il aura été possible de parler aussi longtemps de sexe et de relation entre les sexes sans jamais évoquer clairement la question de la reproduction ! C'est bien cette lacune que se propose de combler la présente contribution : replacer la question de l'enfant au centre du débat, mais surtout celle de son partage afin que ce passeport pour l'éternité le soit effectivement pour chacun des deux parents. Car lorsque la technique permettra à chacun d'enfanter, homme et femme confondus, et que la question du partage de l'enfant ne se posera donc plus, et que disparaîtra avec elle encore plus assurément la question même de l'égalité des sexes, peut-être s'apercevra-t-on alors et conviendra-t-on en effet qu'attribuer au père de famille une certaine priorité en matière de politique et d'économie n'aura jamais été que le seul moyen trouvé par les sociétés humaines de maintenir un certain équilibre dans ce rapport à l'enfant. "

Jean Marc Mariottini est docteur en «sociologie et ethnologie des sociétés méditerranéennes», et son activité professionnelle aura été toute entière consacrée au terrain, à l'enquête de terrain. Les récentes dérives idéologiques de la modernité le pousse cependant à s'aventurer sur le terrain – ô combien plus glissant celui-là – de la question de société qu'il aborde sur le ton résolument léger du conte philosophique, sociologique, et selon une approche qu'il veut surtout critique, c'est-à-dire à l'écart des façons de penser dominantes. Il aborde ici le thème désormais rebattu de l'égalité des sexes, de la parité... en se demandant si cette égalité, loin de réduire justement toute la distance qui sépare les sexes, n'en accentuerait pas au contraire l'écart. Femme et homme paraissent en effet s'affronter aujourd'hui de façon encore plus radicale, de quoi annoncer peut-être quelque conflit social majeur tel que le serait par exemple une grève du sperme, et de là, pour y remédier, quelques avancées techniques non moins historiques : mise au point d'Ovula et de Spermato, puis surtout de l'ODM/VT (Origine Du Monde / Version Technologique), cette machine à enfanter...

En vente en librairie à Marseille, 
sur Internet (Fnac, Amazon, Chapitre...) 
et directement auprès de l'auteur.
www.mjm-editeur.com/

" Nos " livres en version numérique !

Les livres des Ecriculteurs en version numérique et libre consultation.

En plein accord avec les auteurs, Les Ecriculteurs vous offrent un accès à la lecture gratuit.
Par ici !

" Pour tout bagage on a 20 ans ", O.Dalmon. ECRI06



Pujaut, Festival Off Avignon 2010 un instant dans la vie des « Les Pile ou Versa » compagnie de théâtre ambulant. Quelques images à verser pile au chapitre de l’incertain... où l’on a le temps car rien n’est vain !


Textes & photos Olivier Dalmon
En vente à l'Office de tourisme de Laragne-Monteglin 
ou auprès des membres de la Cie Pile ou Versa. 

Livre numérique sur Issuu, c'est par ici !




"Le Cri des étoiles" et "Transautoroute, carnet°1" de J. Dalmon. ECRI04 et ECRI05



" Le cri des étoiles ", roman. " Transautoroute. L'enfance. ", carnet.
Voici : l’été s'annonce aride. Il ne pleut pas depuis des mois, plus la moindre goutte d’eau sur New York... La cité vire folle : troubles et violences. Des bandes rebelles, femmes et mâles nus, cherchent des victimes, en plein cœur de Manhattan. Ce doit être pire dans le Bronx, Queens ou Brooklyn. Ici, le long de la Septième, les foules râlent et crachent du venin. Dans le ciel clair-obscur, loin dessus le sommet des immeubles, des étoiles se plaignent et crient. La perversité sur la terre énerve les univers.  
Édouard Nocq marche vite, à grandes enjambées. Sa cravate dénouée flotte en travers. Au bout de son bras pend son attaché-case, lourd de rêves enfermés. Il s'affole un peu. Des filles se moquent de lui et le poussent aux fesses. Il craint d'arriver chez lui dépouillé meurtri, pire encore : écouillé. Alors, il cherche à s’engouffrer dans le métro, comme un rat dans un trou !. 

" Transautoroute. L'Enfance " Carnet n°1.


C’était au petit matin d’un jour indéterminé. Moi, Jean Goujon, je me tenais accroupi, les bras serrant mes genoux, monolithique et nu, tout seul en cette fosse marine, à des distances abyssales, gueule ouverte, fœtus. Depuis neuf mois exactement, je n’avais pas nagé. D’ailleurs, je me demandais si j’étais encore capable de cette action : mouvoir mes pieds et mes poings pour avancer. Est-ce que je n’attendais pas quelque plongeur téméraire capable de me sortir de là ?

Né à Montauban, dans le Tarn et Garonne, Jacques Dalmon fait ses études à Toulouse. A sa sortie des Beaux-Arts, il hésite entre le journalisme et la peinture, avant de se consacrer à l’architecture. Toutefois, il n’abandonne pas l’écriture. Après avoir séjourné dans les Alpes, en Corse et dans les Maures, il partage désormais son temps entre Provence et Gascogne.


En vente par Paypal (CB sans compte perso) sur le site de l'éditeur : www.universud.fr
ou en ligne sur : FNAC, ou Amazon.

jeudi 26 janvier 2017

"Monêtier-Allemont, un pays de passage où il fait bon rester ". ECRI03

" Alamontes (Allemont) fût une des principales étapes de la Voie Domitienne (Via Domitia) voie romaine construite à partir de 118 av. J.-C. pour relier l’Italie à la péninsule ibérique en traversant la Gaule narbonnaise. Le Monêtier (le Monastère) s’ajoute aux temps des Hospitaliers et des Bénédictins pour nommer le bourg qui s’organise autour du château et des lieux religieux. 
Véritable péage entre montagne et durance, le village est un lieu de passage où la gestion des flux et des moyens de transports rythmes la vie des différentes époques. Les routes, puis les canaux vont au fil du temps métamorphoser la vie des habitants. Au 20ème siècle, comme beaucoup de ruraux, les Monêtiards et Monêtiardes vont passer d’un après-guerre de 39-40 encore traditionnel... à l’ère numérique, voiturisée et quelque peu solitaire de ce début de XXIème siècle. 

Nous avons été particulièrement touché par le vécu des générations nées pendant cette période, qui ont vu leur quotidien bouleversé par les changements sociétaux au sein d’un pays et d’une Communauté Européenne vivant, pour la première fois dans leur histoire, une période de paix durable.  "

Les Ecriculteurs

Achat directement 
auprès de la commune :  
Bon de commande ci-dessous.

Bon de commande

Le livre arrive au village !

mercredi 11 janvier 2017

Un beau projet en Lycée Pro !

Projet multidisciplinaire en milieu scolaire, " TOUS AU BUECH ! ", propose aux classes de premières " CAP Vente " de créer une œuvre d'art à base de produits recyclés, d'en théâtraliser le vernissage et de baptiser l'insubmersible au prochain RAFIOCYCLE de Serres (05) !



Démarrage des interviews TV, une première prise de contact très encourageante.


L'expérience sera suivie tout au long de l'année scolaire par LES ECRICULTEURS qui produiront en juin un booklet et un documentaire court-métrage. Grace à notre partenaire ADA, nous avons pu intervenir au plus près des élèves et de leur professeur : dans la cours du Lycée !

Veynes, Les Ecriculteurs à l'Office de Tourisme.

Le 20 décembre, au sein des festvités de Noël, l'Office de Tourisme reçoit pour la deuxième années consécutive une vingtaine d'auteurs issus du territoire pour une Journée des " auteurs locaux ".

Nous suivons avec intérêt les premières " sorties " de nos deux premiers livres. Et, grace à un partenariat avec l'entreprise ADA à Gap et son dirigeant Didier Marquand, nous pouvons inviter les auteurs concernés à nous faire part de leurs impressions à bord d'un van aménagé  !



Isabelle Achard présente "Pitou"... et Jean-Claude Gast "Je suis ton maire".